.

.

.

.

.

pour l k

;

;

;

;

J’aimerai dormir.
J'aimerai dormir encore un peu.
J'aimerai dormir dans des bras.
J'aimerai des bras.
J’aimerai dormir sur le dos j’aimerai ne plus jamais ouvrir
les yeux je suis fatigué je crois que je suis fatigué.
J’ai perdu quelque chose qui avait beaucoup d’importance pour moi qui avait un sens.
Maintenant j’en suis sûr c’est la couleur verte.
Mourir un peu mais pas longtemps sur le sable blanc eau en couleur sur ce banc assis.
Contempler la ville en chaussette.
J’aimerai m’endormir avec une robe en coton très près du corps est-ce que tu peux mettre sur ta peau à peine mouillé par l’eau du bain ta robe en coton très près du corps pour me ressembler un peu.
Je te regarde tu sais.
Dormir. 
De la lumière douce de la mousse en l’air.
Je te regarde venir vers toi je veux que tu reste ici encore un peu.
C’est faux tout ça.
C’est faux c’est dégueulasse c’est mal écrit sur la peau.
Evitez de raconter vos expériences personnelles.
On n’a jamais été interrompu par le bruit d’un téléphone portable c’est faux.
C’est dégueulasse d’écrire ça c’est dégueulasse l’écriture. Il y a le bruit de la radio il y a le bruit de la télévision il y a le bruit des machines il y a le bruit des voisins dans l’autre chambre qui font peut-être l’amour.
Il y a d’étranges bruits c’est de pire en pire ça revient par petites touches successives dans le ventre comme des camions.
Il y a d’étranges silences et d’étranges sensations aussi qui témoignent d’un début.
Il y a de l’eau qui coule il y a de la vitesse il y a la peur de la grande vague il y a la peur du grand méchant loup.
Il y a cette peur que la grande vague recouvre tout sur son passage il y a la peur de perdre le contrôle dans tout.
Le temps de la séduction la minute de seconde qui s’écoule dans la bande vidéo.
Je te regarde franchir l’obstacle sans difficulté avec les dents avec tout le corps en avant.
Je veux que tu restes ici encore un peu.
Tu n’auras plus jamais peur de la grande vague si tu vas jusqu’au bout de ce petit livre blanc qui défile devant tes yeux.
Je te regarde laisse-toi faire il y a la peur du sang d’une maladie de peau il y a la peur de perdre le contrôle.
Tu sais il y a quelqu’un d’étrange qui pose toujours sa tête à la même heure sur ton épaule que tu ne vois pas que je sens pourtant si près de toi pendant que le truc défile en accéléré dans ta bouche en fréquence régulière c’est toute ta vie qui remonte vers le haut.
Est-ce ton enfant est-ce ton père est-ce un fantôme qui pose toujours sa tête à la même heure sur ton épaule.
Je veux que tu reste ici encore un peu.
Est-ce que tu avais de l’appétit tout à l’heure est-ce que tu as bien mangé ce soir c’était bon c’était sucré est-ce que tu as mangé de la viande avec des biscottes est-ce que ça t’a bien rempli l'estomac de manger de la viande avec des biscottes.
C’est quand que tu as pleuré pour la dernière fois.
La mort c’est une putain de salope ça fout tout le reste en l’air la mort ça mouille la peau les cheveux les outils le cou du chien la boite aux lettres.
C’est quand que tu t’es promenée seule pour la dernière fois dans un très beau jardin à la française.
J’aimerai que tu ne répondes jamais à ce genre de question.
Je veux seulement que tu restes ici encore un peu.
Qu’est-ce qu’il y a à la télévision ce soir est-ce que tu as regardé comme moi la télévision ce soir.
Il y avait une émission sur la peinture et après une émission spéciale sur comment bien réussir sa vie ils ont même donné à la fin de l’émission l’adresse pour se procurer le mode d’emploi sur comment bien réussir sa vie il y avait des sondages des indices avec des couleurs en sur brillances des chiffres très importants avec des témoignages de spécialistes.
Regarde-moi bien je veux que tu restes ici encore un peu. Qu’est-ce que tu as sous les ongles sous le ventre dans les cheveux derrière l’oreille dans la nuque dans le sexe regarde-moi bien je suis le grand méchant loup.
J’ai soif j’ai faim je ne mange pas je ne bois pas directement toute l’eau de ton corps je te regarde te mettre un doigt dans le.
Je reste ici je vais rester ici toute la nuit je vais écrire que l’écriture c’est dégueulasse mais c’est faux d’écrire ça si je reste ici toute la nuit.
Je regarde le ciel pour la première fois se désarticuler se faire mettre par le grand méchant loup.
J’aimerai courir prendre une douche me faire couper les cheveux m’acheter une pomme une montre un pull un maillot de bain xxl 100 pour cent coton couleur fuchsia. J’aimerai changer les piles de mon cerveau.
J’aimerai acheter un orgue électrique une chanson de bjork un poisson rouge une bd un pantalon un album photo de jean michel jarre et joy division.
On se revoit quand au paradis dans les chiottes.
Est-ce que tu veux que je t’offre des roses écarlates des pots de géraniums une paire de converse de l’aspirine une tombe des draps roses.
Mais reste pas comme ça devant ce truc tu peux appuyer si tu veux sur échappe supprime pause.
J’aimerai dormir j’aimerai danser j'aimerai écouter de la musique j'aimerai jouer au foot j'aimerai écrire que tout va bien j’aimerai des bras.
DES BRAS.
J'aimerai être heureux.

.

.

.

.

.