.

.

.

[ JE VEUX ETRE PARTOUT
JE VEUX ETRE TOUT LE MONDE
ET JE VEUX TOUT SAVOIR ] [ s a ]








Quand j’étais morte. Dans la petite boite noire. Il y avait. De l’eau. Du tissu. Le muscle des deux mondes. Et ta voix. Magnifique. Avec du sel au fond. Venu de la ville froide. Des lèvres douces. Des lèvres. Douces. Avec un tas de questions. Tombés dans l’oreille. Un courant d’air. Froid. A la va vite. Passe dans une coupure. En équilibre. Un corps à traverser. Un corps. Une messagerie vocale. Un goût sucré. Amère non. Sucré comme une pomme. Un abricot posé sur la peau avec du fer. Un repas froid. Il faut remplir des cases. Avec de la salive. Des doigts sales. Des ongles. Un autre carré. Un autre. Et dans la plaine. Se perdre. Pour revenir. Se perdre. Pour revenir. C’est ça. Les angles morts. Les plinthes. Dans la petite boite noire. Quand j’étais morte. Du nerf sectionné sous des néons blancs. Bien accrochés. Pour te toucher encore une fois. Avec délice. Je t’en mets pleins. Dessus. Moi. De la lumière orange. Avec des roses d’acuponcture. A m’en faire mal. A sang. Pleurer. Du sel dans l’oreille. Une Bouche. A l’intérieur de l’autre. Pour remplir de la mâche. Avec un lac gelé. Voilà c’est fait. A la nuque. Au ventre droit. A la surface. Une tunique rouge. Transparente. Pour traverser chambre et soleil. Pour traverser. Chambres et soleils. Sur la pointe des pieds. Quand les plafonds sont trop hauts. Atroces. Une rue à traverser. Encore une rue à traverser. Correspondre. Prendre trains. Palmeraies. Gouttes. Et vents. Sous le bras. Livres. Et quelques plantes vertes. A droite. Un champ de coquelicot. Contre un pull rouge. Adossés sur la chaise en velours noir. Un zéro 4. Dans les récifs. Quand tu les ouvres. En deux. Il y a quelque chose de très beau. Comme un fruit blond. Qui glisse dans tes cheveux. A plat. C’est l’ondulé. Du jour. C’est l’onde de choc. Contre la falaise. Qui ne tiendra pas plus d’une seconde. En équilibre. Ca tremble à peine. Dans le creux de la main. Quand on la touche. Avec de la salive. De la craie. Ou du médicament. Du fil. Te l’ai-je déjà dit. Que le silence ne se prononce pas. Tout de suite. Avec de l’eau. Des feuilles. Avec de l’encre au dos. Ca m’a pris des heures. Toute une vie. Presque. Avant de crier. Non.