28 février 2010

,( : : : : : [ C'est ce que je fais qui m'apprend ce que je cherche ] [ p s ]: : : : : : : : : : UN HOMME SANS QUALITES / / / / / / / / / Aujourd’hui dans le train une jeune femme s’est assise en face de toi. Pas très belle. Aujourd’hui tu as très mal au ventre. Mais dans l’épuisement et l’incapacité tu n’as pas vomi. Aujourd’hui tu as énormément chié. Et puis tu as craché un peu de sang. Tu n’as jamais été aussi seul. Tu regardes ton corps et l’expression... [Lire la suite]
Posté par d i v à 06:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2010

l’errance de celui qui s’endort ne doit pas être une attente mais un équilibre et par conséquent un mouvement

/ / / / / / / [ l’errance de celui qui s’endortne doit pas être une attentemais un équilibre et par conséquentun mouvement ] [ d h ]Onze heures trente huit quatorze heures quarante huit je recommence à vouloir dire des choses qui n’ont peut-être aucune importance c’est jeté c’est traversé c’est tout un combat qu’il faut démonter une sortie de route une nouvelle piste un petit animal déchiqueté par le froid je m’arrête au bord de la chaussée je regarde les pins le soleil à travers les pins se faire prendre et... [Lire la suite]
Posté par d i v à 21:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 février 2010

je vais écrire en rouge

: : : : : : tu parcourais quoi tout à l’heure de régulier semonce après semonce avec des pétales et des angles pour faire remonter le lit à la manivelle je te devine accentuée belle comme une gerbe de fleurs humide qu’on a jetée dans le feu pour éclairer la chambre ça tue de te savoir ailleurs de te sentir mouillée dans un chandaille bleu nuitc’est quoi toutes ces boites derrière la porte   je viens en juillet pour réparer le toit de la maison la pluie est une double échancrure un point final toujours fixe... [Lire la suite]
Posté par d i v à 22:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 février 2010

: : : : : animal song : : : : D’abord j’ai perdu l’ivresse des premiers pas Ta bouche ta clavicule Bleue sur l’avant bras Avec le travail figuratif des pierres  Coupantes sur la peau Il y a des fruits posés sur la table Avec des odeurs d’été rouge J’ai perdu Des frissons des routes Des endroits blancs incontournables Ta bouche obsessionnelle Perdue sous des néons Froids J’ai perdu la carte au trésor l’été Où ta peau... [Lire la suite]
Posté par d i v à 14:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2010

/ / / / / JE SUIS UN GRAND MALADE / / / / // / mort parce que j’ai créé l’impossible une longue transversale un endroit doux mort parce que je suis huitième sur un million à regarder mes doigts fondre dans ta bouche j’ai tranché le sexe d’un ange à sa nuque pour voir ma mère me mettre au monde ta peau sent la citronnelle et voici le secret que nous n’avons pas encore gouté je suis entré dans une chanson d’amour je n’ai pas le droit de dire que je suis né dans ton ventre une... [Lire la suite]
Posté par d i v à 02:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 février 2010

/ / / / / / / On était parti très tôt voilà c’est le déluge la grande descente y en a plusieurs qui se succède en bas ça n’a pas bien fonctionné le mélange de l’eau dans le corps c’est parti où et dans quelle direction je crois bien que c'est mort j’ai perdu mon enfant dans une cage d’escalier ou dans les bras de quelqu’un d’autre je m’en souviens très bien maintenant elle est passée devant moi elle est loin maintenant on ne la voit pratiquement plus bouger ils ont dit en refermant la boucle les sangles sont un... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2010

/ / / "Autoportrait au miroir" 2-7 / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / // / / / / / / /
Posté par d i v à 16:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 février 2010

: : : : : : Alexander McQUEEN : : : pourquoi je ne me suicide pas tout de suite comme eux et qu’on n’en parle plus de cette histoire sans fond ni roulement je n’ai qu’un tambour sur les os de la peau par alternance quand ça brille il paraît que le soleil est bénéfique qu’il est réparateur c’est un bien fait c’est plein de vitamines mais je n’ai strictement rien dans cette vie de merde et personne je dis bien personne autour de moi ne s’intéresse à qui je suis vraiment tout ça c’est de la bille du langage... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 février 2010

: : : : : JE SAIS QUAND LES GENS VONT MOURIR : : : : : : : : :
Posté par d i v à 20:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2010

/ / / / LE DEPLACEMENT DANS L'ESPACE ET LE TEMPS PERMETTENT DE PROVOQUER DES EMOTIONS QUE NUL NE PEUT CONTROLER La maison des morts me fait peur Je suis là je vous écoute Je sais que vous êtes là aussiChacun entend un petit bruit derrière son dos Comme une mécanique ou comme un pont qui se lève C’est le signal Qu’est ce que c’est que l’écriture C’est mettre son nom sur un livreSa date de naissance sa bouche Ses tripes Qu’est-ce que c’est que l’affectionLe dernier retranchement J’étais bouleversé pour les enfants Pour les... [Lire la suite]
Posté par d i v à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]