:

::

:

:

:

:

:

:

:

:

:

:

:

ELPH

/

/

/

/

Tu les entends les oiseaux s’encastrés

Comme nous après qu’il est plu

Toute la journée

Qu’est-ce que c’était bien

Dans nos ventres dans nos cous

Le silence des baisers

Encore sucrés sur la peau

Je t’en donnais

Et puis on a marché pieds nus

Dans le ventre des galets

Pour perdre la grande route

Et le secret qui nous bouffait

Tes rires ta peau tes blessures

Et le chemin qui mène là-haut

Dans l’écriture

Quand le jardin est ouvert

En grand en face de la

Mer qui revient

Par vagues successives

Tu les entends les camions

Dans le ventre comme des ballons à hydrogène

Pour nous apporter du souffle et de la chance

Y-a du champagne et des biscuits

Dans une espèce de salle post-conceptuelle

Pour que tu sois bien installée dans ma bouche

Qu’est-ce que c’était souple

Et odorant d’être mis comme ça au monde

Par en haut et par en bas

Par les pieds désinvoltes

Le déroulement du temps devant nous

Qui défilait lentement comme un store

Ou quelque chose comme ça

Un truc en fer

Dans le ventre

On écrivait des trucs avec nos coudes

Là où ça plie vraiment à tout prix dans

Le cœur des choses déambulées avec toi

N’importe où n’importe quand et dans n’importe quelle rue

J’ai faim d’expression blanche à caractères gras

D’expérience éprouvante

Et de grand palais inaudible pour entendre

Ta voix me dire tout bas à l’oreille

Mon Amour

Cartel mon astre écarte-moi de la lumière

Evolutive mon ange c’est la beauté toute entière

Que nous touchons avec les doigts nos cendres aussi

J’aime j’aime oh j’aime entendre entre mes doigts

Ton corps glissé un petit peu comme ça

Profond dans la gorge salé dans le cou

Les écrans plats et la présence d’un lieu

Où l’on marche à reculons debout

Tout un après-midi convaincu d’être seul au monde

Pour immerger le lieu propice à la rencontre

Du corps et de la peau

Nécessaire à l’œuvre et à la disparition des mots

Comme un avion peut tracer dans le ciel

Des grains de beauté des comètes et un nouveau message

A 1 heure 47 du matin.

/

/

/

/

/

/

/

/

/

/

/