:

:

:

:

:

Tu as peut-être cru comme les autres qu'à se suivre dans la neige dans le froid on se retrouverait plus facilement qu'avant comme la première fois mais on rêve on dessine à main levée des formes qui nous fond peur certains soirs on voit des voitures noires faire la course dehors en faisant du bruit dans des ruelles tristes sur des chemins sales oui je crois qu'on était perdu sur des routes qui ne menaient nulle part on montait sur des bordures pour prendre de la hauteur à travers des champs suspendus dans le vide le parfum des fleurs qui montaient jusqu'à nous en été les guêpes qui piquent la peau les paupières le cœur des homme qui tombent avec quelque chose de noir sur tout le corps des nus recroquevillés des appels au secours dans des couloirs au balcon des roses du myosotis qui tombait pendant les applaudissements on voyait notre vie défilée sur un écran 16 neuvième nos pas sur une plage nos habits dans la neige troués par le vent avec cette folle envie d'en finir en plein soleil pour passer à travers la toile d'un tableau où l'on voyait le christ en train de boire de l'eau par le ventre un homme moderne hein qu'est-ce que t'en pense de tout ça de cette croix plantée dans le décor devant toi quand nous fermons les yeux on devine un ciel bleu indigo qui ne change pas de couleurs en train de tomber dans la mer au milieu de quelque chose de profond qui nous attire et nous entraine loin d'ici on est seul on a peur de vivre et de renaître à nouveau dans le ventre de sa mère qui nous a donné la mort la mort. 

 

 

 

 


:

:

:

:

:

::