25 décembre 2011

           Elle m'a enculé.       J’ai remarqué aujourd’hui dans un magasin de chaussures pour femme qu’un bel homme me regardait de la tête au pied dans le noir le vertige la lueur d’espoir il était seul séduisant frais naturel et sauvage il s’est approché de moi dans ses yeux brillaient comme une lumière mélancolique fauve terne et furieuse c’était assez triste finalement tout ça les horizons qu’on jette un peu plus loin les couleurs grattent ciel le bleu qu’on se met à genoux pour... [Lire la suite]
Posté par d i v à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 décembre 2011

                la vie a un début et une fin les poissons rouges sont plus beaux que les poissons noirs dans une eau pourpre quand je regarde aujourd'hui le ciel à travers les arbres penchés dans le sens inverse des aiguilles d'une montre j'aurais pu regarder ta peau battre comme une bulle de savon en train des chlores aux bras des dieux pour qui s’en rappelle la tête en bas le corps dans les nuages et un petit chemin qui sent bon la noisette le foutre concassé qu’on retrouve au... [Lire la suite]
Posté par d i v à 13:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 décembre 2011

                aντιγόνη                            
Posté par d i v à 14:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 décembre 2011

              La Trilogie « Des femmes »                                   J’essaie de comprendre pourquoi j’écris et pourquoi je n’écris pas dans ta bouche ouverte aux insectes quand je la mange et la compare au ciel, tu sais que. Non peut-être pas. J’ai tracé dans les draps avec ton sang cette dernière nuit d’amour que nous avons passé ensemble pour me la graver tout un siècle avant toi... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2011

                    [ Ivre de coups et de poussières que dois-je en premier pleurer. ] [ b c ]       LES AMANTS DU MEME JOUR       tu les vois qui ça les amants du même jour comment ils sont tombés il sont là avec cette couleur qui leur a mangé la peau mais où vont-ils quel chemin prendre dans la pierre des mains d’autre visage des roses des ecchymoses et un soleil penché dessus dans un ciel triste le mal de mer et moi et moi... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 décembre 2011

                  IL DOIT Y AVOIR UN DEMON OU DES PUTES DANS MA TETENous sommes enchainés Alors viens vers moi  Comme le vent qui n’a plus de nuages Dans le ciel Nous sommes lents Et Pris Dans la gorge des courants Froids D’étés RougesAvec un petit poing bleu Dans le corps Et des Et des RiensSouffle sur ma peau Où des limaces attendent la pluie Car tu vas hurler  Encore une fois Mère Je me suis endormie Dans toi Quelle puanteur l’Homme Quand il crache... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2011

              Elle a un joli sourire et du parfum dans le cou. Alors pour exister un peu. Nous. On a fait 4 fois l’amour dans la chambre des parents. Elle a crié putain c’est bon. Tu m’aimes alors, je peux garder espoir sur la couleur du sang par effraction projeté avec violence dans une partie du corps à moitié membraneuse. Babylone est dans la cour, des grands. Il nous faut un vainqueur. Quelques grammes d’or pur. Nous sommes si différents. Je porte un chapeau blanc sur les pieds. Elle... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 décembre 2011

Anneliese Michel

           [ UNE PURE MERDE ] [ o s ]   [ décidément c'est la semaine de la bouillie ici ] [ o s ]   [ c'est nul ] [ o s ]   [ noie toi dedans  on sera tranquilles ] [ ggr ]   [ y a tellement mieux à faire sur ce fil lumineux et tranchant ] [ o s ]   [ mais, sinon, je ne saisis pas bien le but de ton intervention ? ] [ c s ]   [ " entre naître et mourir " : ))demander le programme ] [ d ]             ... [Lire la suite]
Posté par d i v à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]