Qu’est-ce que je pourrais bien raconter Qu’est-ce que je pourrais bien te dire Ma vie sans faire de blesser Il est tard tu sais M’accompagner jusqu’au sang La blessure sur une feuille de papier Pliée en 4 je sais plus L’angle m’a blessé la joue J’ai une petite marque sous le sein gauche Où tu peux appuyer de toutes tes forces Si tu veux Le corps a pris ses marques Et ses multiples possessions Tu m’aimes quand je suis violent Tu m’aimes pas quand je suis doux On descendra toujours J’aime bien tes petites boites Mon ombre m’a quitté dedans Le soleil c’est trop facile pour être heureux Alors il faut s’inventer autre chose Une autre cour Mais la suite de l’histoire n’est écrite dans aucun livre Il faudra attendre les premiers symptômes Alors je te suis en me faisant du mal Je sais ce que tu penses la vie est formidable Je sais qu’il faudra suivre dans nos corps Les pas d’un autre orage Pour recevoir la foudre J’aimerai tomber plus loin J’ai peur de la secousse d’après Après plus rien Rideau musique Après c’est toujours la même chose On cherche des cheveux On cherche des morceaux de fer Une bulle d’air dans la racine carrée On cherche l’éjaculation du père Pour allaiter allez Encore un printemps qui s’en va Jouer avec nos morts Il faut refaire la route Il faut attendre Laissez-vous emporter par la vie Vous êtes prêts ?