CLAIRE AMANDINE CYPRES

 

 

 

On parie Allez on parie On s’en va Avec elle Sous les platanes Les statues qui demandent A manger aux oiseux Avec leurs grandes mains ouvertes Claire Amandine tourne la tête Et vous regarde comme ça C’est elle C’est elle Je l’ai suivi toute une journée Tout un après-midi Porte Dauphine Père Lachaise Les cyprès les fontaines les sourires Si loin d’elle me manque les souvenirs Les souvenirs La forme de son visage Et le parfum au coin des lèvres Creuse un sillon pour écouter sa voix Chante-t-elle Capture des images Double un pont Se penche Pour se protéger les yeux du soleil Brille et disparaît sa bouche Et puis ses jambes et ses épaules Quand elle tourne ses cheveux Pris dans la valse du vent Roue dans roue Avec ses lunettes blanches posées sur le nez Sa robe légère devant moi sa peau nacrée Brille comme un voile Posé devant les rayons du soleil Et on s’en va et je la suis Sur un banc Porte Dauphine Dos au mur mais un mur blanc Claire Amandine Claire Amandine Mais que faites-vous maintenant Loin d’ici et loin de l’objectif Qui capture votre image