Après avoir regardé la télévision pendant des heures, il faut, je l'ai bien compris, me remettre au travail : à l'écriture à tous ses ensembles à la page blanche (n'importe quels supports, à l'envers à l'endroit), il faut, chercher dans le corps toutes ces choses là pour être encore vivant (trouver la force/retrouver l'autre monde immergé), parce que c'est la seule chose utile et déplorable qui baigne et circule dans mon sang, j'ai parcouru, je ne sais pas faire autre chose, aimer, traverser la foule/prendre des routes, écouter le bruit du métal qui s'entrechoque/les belles paroles) je n'en peux plus, il faut, que je réinvente, que je retrouve l'équilibre par la couleur. Toutes ces planètes qui tendent ma peau. Salut.