JE  VAIS  TOUT  FAIRE

 

 

 

 

Quand tu regardes le ciel Qu’est-ce que tu vois Derrière la baie vitrée Quelqu’un se penche Pour regarder le vide Et puis le corps Pour s’endormir Avec les anges Là-bas J’attends

Je vais tout faire Je vais

Qu’est-ce qu’on va faire Dans cet endroit Quand la peau fait mal Les souvenirs tombent avec Et on est nu Et on est là On est absent On est mort On est vivant On sait plus On sait rien On attend Que le train passe Sur les corps Pour oublier le temps Des malentendus Et puis l’enfance Et puis le père Et puis la corde au cou Et puis le sable Qui collera A la peau Dans 100 ans Dans un mois Dans la gorge Dans la dent Dans le poison Dans la cicatrise Que tu portes Sur le front Entre les deux yeux Dans le cœur Et l’abandon

Je vais tout faire Je vais Je vais tout faire Je vais

Le rouge qui revient Très souvent Au coin de la lèvre Après avoir mordu La peau pour se punir De quelque chose Qu’on n’a pas fait

Je vais tout faire Je vais Revenir en arrière Je vais

Je doute Beaucoup tu sais La langue est bleue Quand l’hameçon mord Et ça nous tire Hors de chez nous Et ça nous blesse Pour quelque chose Qu’on n’a pas fait

Je vais revenir en arrière Je vais tout faire Je vais Où l’ombre me dit d’aller Je vais

Mais elle est où La fenêtre La cour pour respirer Dans la trachée qui brule Et je m’attends Jusqu’au matin Pour recommencer La nuit pour oublier La nuit pour Ne plus rêver

Je vais tout faire Je vais

Dans ma chambre Mortifère Détachable Canapé blanc Chat qui dort Et moi qui fais les cents pas Pour oublier le sommeil Et pourquoi je suis là Dans le ventre assassin Des choses anciennes Qui coupe et ressasse Je doute Je coupe un morceau de sable Pour le faire tenir dans ta bouche Ouverte Forage Hiver Ombre au tableau Canapé blanc Chat Souffle pour te préparer A tenir le coup Marcher droit Oui marcher droit Marcher encore Marcher toute la journée S’il le faut La gueule ouverte Pour battre à mort Ton ennemi Le pire Si tu savais On n’a rien dit On n’a laissé faire On a mangé des faux soleils Et des fruits morts Pour oublier Le gout de l’alcool Qui pourrit tout Sur son passage L’odeur des fleurs Incrustées dans ton cou Comme la feutrine Sur le piano De joseph b

Je vais tout faire Je vais Je vais tout faire Je vais

Manger le miel des abeilles Mortes dans le ventre de mon père Pour guérir Et retrouver la beauté Du sel dans les larmes Quand on est heureux De marcher Sous un soleil de plomb Sans avoir soif

Je vais tout faire Je vais Je vais mourir un peu Pour exister