orque 2 (quand j'étais petite)

 

 

 

Un doigt dans l’œil pour un demi-cercle et un lac s’ouvrira peut-être devant nous.
Les acteurs font semblants de s’embrasser.     
Je connais le chemin de la mer qui mène au grand large.
Je suis pas beau quand je me donne du plaisir tout seul.
J’aime tomber en haut des escaliers pour rire comme un con.
Toi tu m’attrapes par la queue comme dans les manèges d’autrefois. 
Je n'ai pas su faire à temps le geste qui pouvait nous sauver.
Je n’ai pas froid aux pieds je n’ai pas froid aux yeux.
Je me lave l’eau les dents l’eau un truc en plastique
Je suis un chiotte en céramique blanc cassé et je pousse fort dedans pour aller plus vite dans les étoiles.
J’étais une petite fille sage dans les bras de mon nounours.
J’aurais donné des coups de poing dans le ventre dans ma mère pour perdre la vie.
Moi monsieur je suis un radiateur collé contre un mur de gare d’où partent des bateaux. Et des avions. 
Je sais mélanger des couleurs vives avec des couleurs mortes sur n’importe quels supports possibles et magnétiques. 
J’aimerai savoir nager comme une pierre.
Je transporte une dent cassée comme un blockhaus.
Bonsoir je pleure
Je suis toute mouillée.
J’ai peur de la disparition des plages.
Je suis seule.
Je nage.
Je constate que l’eau froide brûle ma langue.
Je nage très loin près du bord et je tremble
J’ai peur d’avaler ma bouche quand je parle à des fantômes.  
La sexualité masculine est la plus troublante.
Je me mangerais plus tard.
Je suis belle et.
J’ai des yeux magnifiques quand tu me regardes comme ça.  
Le fonctionnement fonctionnel.
Je vous offre une multitude de chose comme la souffrance et le bonheur.

 

 

 

 

 

 

 

 

[une voix / d i v]