CE SONT LES AMES QUI M'INTERESSENT ET QUE J'AIME, PAS LES SPECTRES, PAS LES ENERGIES DU bas astral, COMME ON DIT... CES ENERGIES LA SONT VRAIMENT A NETTOYER, ELLES BOUFFENT, ELLE SUCENT, CE SONT DES SUCCUBES...

 

il est mort de quoi ton  père ?

 

 

 

 

 

 

 

j’ai trouvé l’enfant contre un nerf
elle dis encule-moi par la bouche
il est grand temps d'inverser les rôles sporadiques et lumineux
la porte n'est pas complètement refermée
il doit forcément y avoir une autre issu dans l'eau foncée des cataractes
là où nous avons enterré des grands jardins par rangée de dix c'était l'histoire de l'homme avant 
pas la peine de chercher les dolomites et les cessions de rattrapages pour tous
il est trop tard pour regarder la chute devant soi 
pas la peine de manquer de recul
nous nous sommes manqués de peu une fois de plus encore c'est tout
cochez dans la bonne case
les enfants dorment bien sagement à l'arrière de l'automobile et changent très facilement de couleurs et de langages aussi certain soir il faut l'admettre
la poésie est un chant sacré tellement universel et creux
que jésus n'avait même pas prévu ça dans ses livres
la disparition du code secret la suite des chiffres qui vont avec
c'était quand même important de savoir ça dés le début déchiffrer tenir dans ses bras 
l'histoire de l'homme est avant tout l'histoire des grands singes et des plantes carnivores
cétacés
le grand bouleversement n'aura pas lieu
tu peux faire exploser la trame avec ton corps
tu peux inventer de nouvelles galaxies de nouvelles classifications dans tous les sens
tu peux ranger dans l'organisation pacifiée paranoïa et meurtre avec tous les médicaments numérotés contre la douleur classés de un à 4
la poésie n'en reste pas moins une superbe expression corporelle du bras quand tu passes ta jambe derrière la tête tu viens de te mettre un doigt tout seul dans l'œil 
est-ce un effort de tous les instants une certitude nauséabonde
quand le muscle se fait rattraper par un nerf cela reste un sport de combat
une altitude philosophique psychiatrique merdique un hôpital à 500 mètres
c'est une fin non chronométrée de toutes les attentes un moratoire unique
la poésie a échoué contre un mur minérale il faut l'admettre une fois de plus nous avons perdu quelque chose en route c'est de la vitesse 
c'est du silence que nous rattrapons plus vite que de la lumière
mais qu'est-ce que c'est doux quand nous n'enregistrons rien de bien précis dans des cases blanches déjà grisées
c'est le symbole d'une défaite et d'une victoire sur l'alternance
c'est le monde plié en quatre dans un morceau de peau extraordinaire sec
c'est le début du texte et c'est déjà sa fin
mais c'était déjà terminé depuis le début on le savait tout ça où étions nous
dans le corps du message que tu écoutes sur bande sonore c'est ton petit cœur que tu entends battre tous les jours et tu as peur de cette voix là derrière la porte
une voix légère à qui tu n'as jamais rien su demander 
sur la couleur des chaises empaillées et des rêves inversés où nous nous éloignons du bord
l'herbage où les fœtus sont empilés comme des livres anciens dans des bibliothèques modernes
moi qui ne sais ni parler grecque ni parler aux plantes quand je fais caca dans ma bouche ou dans mon pantalon