ILS M'ONT MENTI par d i v, jeudi 30 mars 2017, 04:34

 




Le pire
C’est d’être seul face à la falaise
Je le sais maintenant
Je me supprimerai dans un bois
Un jour
Quand il y aura du soleil
Partout
Partout sur les murs de la cage
D’une grande douceur pourtant
Il y a de la terre pour mieux comprendre les astres
Quand c’est l’été
Nous courons sur la plage
Ventre nu
Le gout que ça laisse dans la bouche
Un fruit coupé 
Ouvert en deux 
Je ne mens pas
Je ne mens pas pour ces choses là
Ce n’est pas du théâtre
Ni un espace-temps
C’est autre chose qui passe
Dans le cercle 
Une intuition
Un pont 
Une envie d’être
Quand la nuit vient
As-tu bien dormi
Tout à l’heure
Tu n’avais pas sommeil 
Tout à l’heure dans l’arbre
Tu arrachais des fruits d’un coup sec
Avec tes mains sous la pluie
Pour prendre l’eau 
Son chemin tout tracé
Dans la peau
Tu cherchais quoi
Tout au fond
Qui disparaît dans tes mains
Un ciel plus foncé
Plus rouge
Plus gris
Plus brun
Quand on s’approche avec les ongles
Laisse-moi toucher 
Tous les obstacles
L’or et les métaux
La voix des fantômes
L’envie d’être un pont
Pour mieux sentir ta bouche
Continuer sa course
Quand c’est fini
On creuse un trou
Comme s’il fallait
Rouvrir la plaie
Au rythme des adieux
On n’en perdait des choses
Quand c’est fini
On regarde le ciel
Glisser n’importe où
Manger ses lacs 
Encore les plus noirs
On cherche la route
On regarde où est la maison
Au milieu de nulle part
Pour écrire
J’ai peur
Ils m’ont menti