TU AS PERDU TA LANGUE

 

 

 

 

Tu as perdu ta langue Moi j’écrivais Quand le soir s’effondrait Mais je pense à toi Je suis au front Il n’y a plus de guerre visible Elle est interne On la voit pas C’est le métal Ou l’énergie Du désespoir La dernière fois J’ai vu le jour Entre tes doigts Des larmes bleues Mais il est tard Beaucoup trop tard Pour écrire Pour entendre Etre heureux Alors je vais nager Courir seul Me faire mal Mieux comprendre Pourquoi je suis debout Pourquoi je suis debout J’aime la peinture La poésie l’art brut Comme un sommet Difficile à atteindre C’est comme une religion Une guerre qu’il faut mener Contre une armée Invisible et forte Elle contrôle tout Avec des fantômes Draps bleus froissés Comme une mère allaitant Son enfant Avec un sein coupé Pourquoi je suis debout Dans l’ombre Et dans le parc Ensoleillé Tu me donnais la main Devant des barques En train de se noyer Pourquoi je suis débout A faire les 100 pas Devant la caserne Devant des musées Devant le bataclan Devant la peinture Des tableaux géants Qui m’ont brûlé la langue Pourquoi on brûle Pourquoi le soleil Et pas la lune Pour éclairer nos vies J’aimais les siècles à venir Et le passé aussi J’aimais la roche Et le granit Et les trésors perdus D’un monde en nous Tu m’en ramèneras des galets Dans la gorge Pour que je roule avec toi Toute la nuit Sur une route J’ai vu le torse blond Des orques Prêts à mourir pour toi Une plage un corps C’est quoi l’amour C’est quoi le désir Qui cache la forêt Draps bleus froissés Sombres Pour se pendre Ou continuer à vivre Pourquoi on brûle Pourquoi la peinture Alors que nous avons Des vrais visages Ecrire c’est pour faire Parler les fantômes dit Tu m’en ramèneras Dans les poches Des étoiles de mère Quand tu