THE FOREST

 

 

 

Je crois qu’on est là par accident On construit des ponts On regarde le ciel bleu qui glisse sur la peau Et puis on rentre à la maison Et puis c’est l’automne C’est l’automne et les feuilles tombent Et puis on retourne dans la forêt Et puis y a le chant des oiseaux monochromes Subtils et lents Au loin j’entends une rivières Et puis des enfants qui jouent C’est peut-être moi c’est peut-être toi C’est peut-être eux Qui viennent te papouiller le ventre et les cheveux Quand tu dors pas J’aurai voulu être très beau Très performant Très sûr de moi aussi Je crois qu’il y a quelqu’un qui m’entend Personne dans les arbres personne dans ta peau Que le petit insecte qui grimpe jour et nuit Jusqu’à ton cerveau Le j’ai les belles fleurs Au cou des belles filles qui s’endorment dans ton cœur quand tu pleures jour et nuit J’aurai voulu être très beau Sentir le vent dans mes cheveux Pour t’en donner un petit peu Toi qui court au loin dans la prairie comme un cheval au galop dans les flots bleus D’un amour prodigieux Autour de moi quatre arbres 4 raisons de croire qu’aujourd’hui il pleut J’aurai voulu être très beau J’aurai voulu être musicien Jouer sur un piano des notes subtiles et dangereuses C’est bientôt l’été Et je suis nu parmi les insectes qui frôlent Cette envie de vivre qu’on au creux De rien du tout