SPIRIT MOUVEMENT

 

 

 

C’est pas bien ce que tu m’as fait   Cela ne va pas plaire au Spirit mouvement   Lui, qui aime temps les fleurs Quand on pose la main sur sa tête
Toute œuvre détachée du socle pour voir Courir la mer tombe un peu plus bas ce soir    Son éclat si bleu dans les mains trempées D’azur pour voir si le ciel est bleu
Saumâtre dans chaque esprit gravé la montagne Est plus basse ici comme un enseignement La peau sera déchirée par un accident de ligne Plus tard bien plus tard que la rosée
Perdue sous le masque sombre de ta main Pour indiquer la route à prendre entre Les arbres un mince filet d’ordure d’écorce De fruits foncés pour tes dents vertes à venir   
Quand la terre enfoncée se prête au jeu Pour mentir sous les arcades et divisions Des vœux à exhausser pour mieux mourir Chimie et sorcellerie / chaos et poésie métal et physique / sang et textes allemands
ne pas dire du mal de la maison car la maison est une tombe ne pas dire du mal de la maison  car la maison est une œuvre  
Cour carré qu’est-ce que tu prends Pour sortir du cercle à l’abandon Rien n’est plus fort que l’Amour Car l’Amour avait sa place avant tout
J’ai peur de perdre mon enfant tu sais cela  L’amour a une cause et un effet Que nous devons punir par le meurtre. 

L’amour

La mort 

Ne pas dire du mal de la maison

Car la maison est une tombe

Ne pas dire du mal de la maison

Car la maison est une œuvre

On aimait ça le monde

Pendant qu’on s’abîme

Pour disparaître   

Au fond de cette ligne

Qu’est l’horizon

Ta bouche

N’ai-je pas su te dire

Qu’il faut tenir

Et regarder la route

Devant soi

Toute petite

J’étais déjà notre arbre brûlé

Ton pire ennemi

C’est toi

Et tu le sais

Regarde l’enfant qui joue

Une seconde puis deux

Puis cinq puis 4 années

A nous faire mal

A nous faire mal

Comme des enfants déchirés

Sous un soleil de plomb

Que reste-t-il / de nous

Que reste-t-il / de notre histoire

Le fil tendu

A son extrémité

Pour se couper la langue

Ne plus rien dire

Ne plus rien faire

Attendre

Ne pas dire du mal de la maison

Car la maison est une tombe