04 mai 2011

d'Attila József à Krisztina Rády - le cercle de craie

  :               dis-moi tu n'as pas froid une averse qui passe au-dessus de nos têtes de l'instabilité statique nerveuse qui se promène partout dans le corps qu'on ressent quand nous marchons toi et moi au bord prêts à basculer un cheval au galop la force des vagues une dent qui rentre dans la peau quand le ciel est incomplet violet grand comme ça violent sans faire de bruit nous le cachons dans nos poings comme une ville qui prend forme la nuit... [Lire la suite]
Posté par d i v à 03:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2011

            C. TARKOS     : : : : Je suis né en 1963. Je n’existe pas. Je fabrique des poèmes.1. je suis lent, d’une grande lenteur2. invalide, en invalidité3. séjours réguliers en hôpitaux psychiatriques depuis 10 ans Christophe Tarkos est mort le 30 novembre 2004. : : : : : :
Posté par d i v à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 avril 2011

c'est l'histoire de l'homme qui voulait être une femme

  : : : : :                     : : : : : : :  
Posté par d i v à 18:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 avril 2011

  : : :       : : : : Fatigué d’avoir exténuer le jour avec tes dents. Fatigué d’avoir couru un 100 mètres sur les mains. Fatigué d’avoir extrait de la table un peu d’or fin. Pour le perdre aussitôt. Fatigué de rire. Fatigué de vivre. Fatigué de dessiner cette petite croix sur un morceau de carton. Celle que tu portes sur le dos comme un camion. Fatigué fatigué. Fatigué d’écrire parce que ça ne sert à rien. C’est le syndrome des mouches tout simplement nous sommes voués à un échec certain. Ça monte.... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2011

/ //                     : : : : ::   OBJET A TROUVER / / /   Je glisse en nous donne-moi ta main ton souffle à perte J’ouvre la fenêtre besoin d’oxygène la chambre est dans la chambre Dis-moi si ça t’inquiète si j’accélère dans la descente Pour reprendre un peu plus de vitesse avec du vent Nous doublons des soleils il y a des fleurs et des pétales qui nous suivent Jusqu’ici tu me croises tu me doubles tu me crois Quand j’ai de la peine à te... [Lire la suite]
Posté par d i v à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2011

  : :     : : : : : Cantiques des non cantiques – peinture de l’œil       : Les coudes appuyés. Oh du soleil dans la bouche. Par grappes. Il y a du silence lâché du pollen sur la tranche d’un livre que tu refermes. Sur le sable. Oh du soleil. Du soleil juste à côté de nous. Pendant que les enfants dorment. Tu sais. J’ai rêvé de câbles sur la grande route. Pour amener le soleil jusqu’ici. Du soleil jusqu’ici en ordre décroissant. Derrière la baie vitrée. Le trait brin de l’onyx. La salive... [Lire la suite]
Posté par d i v à 17:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 avril 2011

  / /   / /    / // on éteint la lumière, on pense qu'il est tard, on regarde on regarde en arrière, on penche un peu comme un phare, tu t'en souviens quand il balayait la route, cette route qui n'est plus vraiment droite, depuis toutes ces années, le cours d'eau à cloche pied et voilà maintenant qu'on doute, sur la disparition des plages et des nappes phréatiques, en eau douce pour nous durcir la voix, un murmure lancé dans la couleur des roses et des éphémères qui nous frolent,... [Lire la suite]
Posté par d i v à 22:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 avril 2011

   ; ;             :   : Je voudrais être n'importe qui, n'importe quoi, courir au bord de cette falaise, mâcher du papier, pour comprendre d'où vient le vent, du soleil dans tes cheveux, qui nous double sur la grande route, où nous avons marché tous les deux, pendant des heures, la peau dans ce sens là, la peau des fleurs toutes retournées, quand nous marchons, quand nous marchons,retient-moi si je tombe, j'aimerais savoir, quel est l'endroit le plus doux à toucher, si c'est... [Lire la suite]
Posté par d i v à 13:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 avril 2011

    : : :   : : : : the user name or pass word is incorrect       tu veux peut-être un autre mouchoir pour que je te torche le cul que je t'un ventre un autre espoir avec je t'ai perdu 1 000 fois j'ai pris des mouchoirs en papier pour t'écrire un livre dessus on était on était qu'un et puis merde si on était les derniers dans la farandole je tournais moi je tournais dans ta robe plus belle oh oui beaucoup plus belle que les autres robes en train de sécher dans le marais salant de mes... [Lire la suite]
Posté par d i v à 13:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]
14 avril 2011

: :   : : I’m DEAD I'm BERTRAND cantat : : : : peut-être qu'on n'a plus de chagrin / quand l'émotion nous fait du mal / à l'intérieur d'un chemin / j'avais mis mes épaules / le long d'un mur étroit pour me blesser  / d'homme à homme / on aime bien ce genre de chose / c'est très dur c'est parfois difficile / à l'intérieur la fibre à plein d'aspect mystérieux / médicale et profond / c'est pratiquement fini et c'est déjà la fin / les larmes dans un carré magique pour les morts / pour... [Lire la suite]
Posté par d i v à 02:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]