22 mars 2011

/ / / / / / / / / / / / / //    Tennis et  .         instinct § . de mort         [ lutter toute sa viecontre les passions tristespuis se défenestrer ] [ d h ]   : : : : : : : : : : : : : :: Abstract Painting           [Nous descendons toujours vers le blanc.] [m h]J’attends pour tout donner, j’attends pour tout voir, j’attends pour tout détruire ensuite, ah le tunnel mal centré dans la... [Lire la suite]
Posté par d i v à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2011

: : : : : : : : : à hervé guibert : : : : : : :tout un été pâle entre les mains, dans la chambre blanche, à répéter, seule     j’aime répéter seule     répétez, après moi     tout un été pâle entre les mains     ce matin     la lumière est entrée dans un cercle     froid       projection sur écran noir amovible et lent dans la lucarne inondée de petits cris qui glissent  :    ... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2011

: :   :   : : : :   : ON T ' A DIT TA GUEULE / / / / / / C’est le chaos le régime sec à demain je ne supporte plus d’établir le moindre geste sans l’apport financier de la pluie qui ferait glisser mon corps un peu plus vers le sommeil et l’oubli des fois que j’oublierais d’inscrire mon nom au dos de la carte postale que je m’enverrais un jour là-bas des choses si simple et ordonnée que je ne peux plus faire sans osciller des yeux ou réagir avec des temps d’arrêts très courts pulsés dans le pouls... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2011

/ / / / TA GUEULE   [ un jour il faisait un très beau temps dans les nuques venues taper derrière est-ce que cela faisait mal à la tête quand je faisais ça sur tes corps en train de tu t'en rappelles très bien des petites étoiles enfin ce qu'il en était des petites étoiles nous éclairaient la route enfin ce qu'il en restait de la route derrière ça du fil pour se les rassembler toutes se les reprendre comme si c'était perdu d'avance je doute je presse quelque chose de commun la ville et ses il manque quelqu'un... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 mars 2011

comme brouillon pour le conserver sans le publier

/ / / / / / / / Il est toujours temps que l’on se quitte pour de vrai te perdre j’y pense un peu oui assez souvent quand la mer frappe avec ses pieds mon petit ventre pour que je me sorte de moi eau le beau rouge gorge posé un peu plus loin sur ton épaule on dirait d’ici trois couleurs symétriques pour en absorber une plus petite le bleu paraîtra jaune même que la dernière fois j’ai cru voir au travers tous mes visages décomposés j’exhorte tous mes caprices j’en fait des tonnes les trois couleurs primaires sont franchement je... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2011

d  i  v déportivo mardi 08/03/2011 02:48   [ je vous voyais jouer au foot dans une cage d'escalier mais gaetan roussel est venu vous baiser jusqu'au bout pour garder le monopole du rock français hein vous les 3 petits gars de Bois d'Arcy votre âme est sortie de l'abri bus entre la grande surface et la prison de notre ville et ça fait chier. Fleurs en plastiques. C'est mort. ] [ o s ]  Le monde de la télé le monde de l'internet qui m'a permi moi aussi petite trace verte dans la nuit de croire... [Lire la suite]
Posté par d i v à 02:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2011

/ / / / 1   9          6                 7 // / /       / / /       Il y a toujours cette musique qui tourne dans ma tête. Comme un refrain comme une phrase comme un coup de pinceau. Rouge sur la peau. Pour ne plus voir l’horizon ni les enfants qui jouent. Il y a toujours cette musique qui tourne dans ma tête et qui ne s’arrête pas c’est... [Lire la suite]
Posté par d i v à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2011

: : : : mask : : : : : : : : : : :
Posté par d i v à 19:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 février 2011

. . . . . . . T’as pas bientôt fini de te foutre de la gueule de quelques lecteurs qui pourraient être dans un avenir très proche de réels lecteurs potentiels sur un autre support beaucoup plus comestible si on s’en donnait un peu la peine mais non on se penche sur d’ancien texte mauvais pour en faire un autre jus qui s’avère être au final de la véritable daube post pré pubère essaye donc un peu de croire en ce que tu écris au lieu de nous chiader des jolies mots pour faire de la forme et non du fond laisse... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 février 2011

/ / / MASK / / / / / / / / / On revenait sans cages et moi sur le dos j’offrais des trucs inutile de te dire qu’au début on avait peur de donner des petites choses aux éléphants l’été c’était brûlant le long des troènes en bas sur le sol pour dériver dans ton ventre qu’est-ce que je n’aurais pas inventer pour que le mur blanc ressemble à ta peau que j’ai si souvent levé comme un soleil ou comme une bouche une nuque toujours d’équerre avec sa forme quand la douleur... [Lire la suite]
Posté par d i v à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]