25 août 2009

FLOT . . . . . LE BRUIT DE LA NUITToute chose se repose à tue-tête. S’endort sur le ventre. Quand le sable est mouillé. La plage se retire. Au loin. Dans le creux d’un sillon. Il y a du silence. Un espace blanc. Encore un espace blanc. Ouvert. A la page 30. Tu tiens ton livre entre les genoux. Tu ne lis pas. Tu dessines des fleurs sur ta peau. Qu’est-ce que t’en penses. Du pull. Et des h. Dans le mot maison. Porche. Fenêtres. Train qui ne passe pas. A l’heure proprement dite. Tu attends. Tu regardes. Qu’est-ce qui... [Lire la suite]
Posté par d i v à 13:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]

14 août 2009

Tiki

; ; ; ; ; ; ; . . . . . . ; ; ; ; ; ; ;
Posté par d i v à 00:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 août 2009

albert

; ; ; ; ; ; Je veux être aussi libre que des trains roses casse-moi la clavicule avec tes lèvres il n’y a que du maintenant et des heures qui défilent sur des panneaux signalétiques le pouvoir est une vitesse une fausse joie j’ai rasé des transplantations j’ai peur il y a une trace après rebond je suis un immense artiste une forme d’épuisement un enfant tue un autre enfant je joue avec je suis total et permanent c’est l’inventaire de tous mes manques Je bricole chaque été quand la vitesse est un... [Lire la suite]
Posté par d i v à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 août 2009

émo ro ide

; ; ; ; ; Je ne t’ai jamais dit que le soleil fond rapidement dans mes mains quand je les appuie les prolonge quand je les touche avec succès du vinaigre blanc coule en abondance dans ma gueule et je suis heureux de sentir ça sur ma peau de me faire fouetter par du vent qu’on commémore au loin qu’on annule aussi d’un coup de baguette magique si près du corps qu’on se coupe encore une fois on recommence je ne t’ai jamais dit que c’est avec la bouche que tu m’as mordu le sein avec cette élégance raffinée qui revenait très... [Lire la suite]
Posté par d i v à 14:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2009

. . . . . . KOOLHYDRAAT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Posté par d i v à 00:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 juin 2009

. . . . . H O M E 2 D E U X . . . . .
Posté par d i v à 11:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2009

. . . . . IL ETAIT UNE FOIS LE FORUM BLEU . . . . . . . .
Posté par d i v à 16:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juin 2009

. . . . .   Idée du révolver 2 . . .       . . .
Posté par d i v à 15:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juin 2009

. . . . .              toujours dans le non reconstruit, dans le questionnement, dans la perte, dans la mémoire de l’autre, la mouche comme un ricochet sur l’eau, l’odeur des russes quand j’en avais besoin, je me lavais les mains, qu’est-ce qui c’est passé avant, qu’est-ce qui va se passer après, je parle à la troisième personne, je n’existe pas, je suis le verbe, le complément d’objet direct, comme on dit, je m’installe sur cette frontière, je ne suis pas au courant des mots... [Lire la suite]
Posté par d i v à 02:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2009

; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;
Posté par d i v à 13:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]