11 février 2009

RETOUR AU MONDE

. . . [ JE VEUX ETRE PARTOUTJE VEUX ETRE TOUT LE MONDEET JE VEUX TOUT SAVOIR ] [ s a ]Quand j’étais morte. Dans la petite boite noire. Il y avait. De l’eau. Du tissu. Le muscle des deux mondes. Et ta voix. Magnifique. Avec du sel au fond. Venu de la ville froide. Des lèvres douces. Des lèvres. Douces. Avec un tas de questions. Tombés dans l’oreille. Un courant d’air. Froid. A la va vite. Passe dans une coupure. En équilibre. Un corps à traverser. Un corps. Une messagerie vocale. Un goût sucré. Amère non. Sucré comme une... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2009

J'ETAIS MORTE

. . . . . . . . . . . Je n’en peux plus de la petite boite noire. Je croque du sel dans la ville froide. Beaucoup. Je sèche des questions. A la va vite. En équilibre. Un goût sucré. Dans les salives. C’est ça. Du nerf sous des néons. Pour te toucher. A m’en faire mal. A m’en pleurer. Dessus. Sur la pointe des pieds. Atroces. Quelques plantes vertes. Avec pull rouge. Ressemble à quelque chose de très beau. Elle tremble à peine. Quand elle a froid. Le silence est magnifique.... [Lire la suite]
Posté par d i v à 01:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2009

que rien soit exclusivement à tout

. . . [ au gouffre central d'une impossibilité spirituelle, que rien soit exclusivement à tout ] [ s m ] . . . . . . . . . . . . . . .
Posté par d i v à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2009

TRANSPARENT

. . . . j’allais dans le vent te ramasser des fleurs avec la bouche tu sais à plat ventre mon vélo tout pourri jaune avançait péniblement dans les ronces je chantais les pierres et les courants noirs multicolores électroniques me ramenaient vers toi intact soyeux et triste j’étais même pas malade j’étais même pas une fleur j’aimais durablement cette fusion avec le sang je collais des cailloux sur ma peau je me perdais très souvent avec mon vélo jaune tout pourri sur l’épaule quand la pente était trop glissante trop rapide... [Lire la suite]
Posté par d i v à 04:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2009

MON MUR

. . . . . . . .
Posté par d i v à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2009

ночь

.. . . n u i t ? ? ? ?
Posté par d i v à 20:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2009

MON MUR

. . . . . . . .
Posté par d i v à 18:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 janvier 2009

Mine d'Agate Du Mont Lyall

. . . .
Posté par d i v à 23:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 janvier 2009

LES SOUVENIRS

. . . . . . LES SOUVENIRS [ Les souvenirs CE N’EST PAS BEAU CE N’EST PAS PROFOND c’est MINIME alors j’aimerai prendre une autre route un nouveau départ je veux changer du tout au tout 2009 ne sera pas comme les années précédentes j’ai décidé d’un commun accord avec moi-même de ne plus être le plus grand écrivain du monde et de réussir ma vie autrement c’est un virage à 190 degrés que je prends j’écrirai peu je peindrai peut-être + mais j’ai surtout très envie de chanter de pousser la voix comme on dit dans... [Lire la suite]
Posté par d i v à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2009

[ il n'a pas neigé comme ça depuis cent ans ] [ F ]

. . . . . il n'a pas neigé comme ça depuis cent ans j’étais petit dans le silence petit c’est déjà loin c’est dans le noir qu’on réfléchit à ça à mettre de la neige dans une poche en plastique pour faire le tour de la maisonà temps c’est digéré c’est blanc opaque ça va nul part à force de reculer la terre est un rectangle le temps qui passe est un rectangle aussi pour avoir chaud dans un rectangle il ne faut pas avoir de mains carrées c’est du vent c’est un grand terrain qui ressemble à un rectangle ça fait 100 ans... [Lire la suite]
Posté par d i v à 09:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]