13 septembre 2008

suicide

. . . . . . . mais j’en sais rien mais qu’est-ce qui fait qu’un jour on s’envole on retombe sur d’autres pas c’est pas les miens on joue dans le sable on affute les outils pour que tout deviennent blancs la machine est en route est-ce que je peux vous prendre par la main par le bras par le torse imberbe dans un magnifique parc bleuté sauvage et tout et tout avec de la pluie sur le rebord je vous ferai croire que je suis votre enfant vous pouvez me tuer avec vos mains dansez dansez maintenant jusqu’à demain c’est... [Lire la suite]
Posté par d i v à 03:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 septembre 2008

your password will expire in 1 days

. . . . . . . Esquisser la feinte Oh ma beauté câline c’est toi qui me tourne le dos pour que tes doigts tournent batifolent aux sucres sans arrêts couper le fruit mûr je m’imaginais dessus dessous suspendus la vigne est une chance obscure pour qui sait la couper les mains dans le dos reprendre de la distance c’est ça reprendre un peu de gâteau quand certaines lignes se regroupent de l’eau baguées comme des hélices en aluminiums plantées dans le sable un peu trop laiteux on dirait du camphre ou de la farine de blé... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2008

Il Faut Toujours Viser la Tête

; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;
Posté par d i v à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 août 2008

L'ENFANT RADIEUX

. . . . . . . . . . . . . .
Posté par d i v à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2008

SAMO

. . . . . . . . . . . . . Tout a commencé comme ça. Hiver. J’étais malade assez grand j’étais pas bien du tout j’avais des blessures liées à un accident de la route. J’étais dans une chambre d’hôpital avec quatre 5 lits pour 4 ou cinq personnes. Je n’avais rien d’autre à faire qu’à regarder mes mains guérir avec le temps, qu’à sonder mes peaux mortes pour qu’elles retrouvent leurs couleurs d’origine, qu’à observer des courbes graphiques et bien réelles avec... [Lire la suite]
Posté par d i v à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2008

MOURIR

; ; ; ; ; ; . . . . .
Posté par d i v à 15:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2008

SEULE LA MORT PEUT DANSER

. . . . . . . . . . . .
Posté par d i v à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 juillet 2008

j'étais morte

. . . . . . . . . . . .
Posté par d i v à 13:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 juillet 2008

j'étais mort

. . . . . . nous nous sommes manqués de peu je crois ah les grands feux d’artifices au dessus des berges c’était dangereux de marcher comme ça les yeux bandés sur les échafaudages au dessus du vide je sais je ne sais plus quoi faire je sais Je ne sais plus quoi écrire je sais tout ça de la gravité inverse exceptionnelle des pierres exercées dans l’eau qu’on frotte entre elles avec eux avec elles mais pas dans le ciel non pas dans le cielnon tu sais il faudra choisir un jour il faudra se le choisir l’entre choc final... [Lire la suite]
Posté par d i v à 17:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2008

C.C

.? ? ? ? ? ? . . . . . .
Posté par d i v à 18:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]