19 juillet 2015

                                      l'appel du vide [ part III ] [ c ]           ... et j'ai oublié où la nuit tombait et j'ai oublié où le monde  où, le monde dans le noir du noir, tes yeux glissent  de réel en réel, jamais le même jamais, le même soleil  où tu plonges et où tu prolonges tes désastres mon ange  mon ombre  ma peau  j'ai oublié mon nom il... [Lire la suite]
Posté par d i v à 00:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juillet 2015

                                  Dans la cour Ensoleillée Où J’ai couru toute la nuit Sur mon dos Epuisé Par tes mots Que j’encaisse C’est terrible Et en même temps Liquide Quand ça passe Ça va tout droit Ça se faufile C’est là C’est bien ici T’as raison C’est l’homme Dans toute sa splendeur Qui se vide Toute la journée Toute sa vie Par le corps Par le livre A faire et à défaire Sa peau son sel Son propre cri Sale En rupture Encore... [Lire la suite]
Posté par d i v à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juillet 2015

                          suicide toi mon fils                  
Posté par d i v à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2015

              bonne fête d i v                                                                          Je suis un faux culUne grosse merde si tu veux... [Lire la suite]
Posté par d i v à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2015

              été                   j'aimerai t'enculer là-haut tout là-haut tu sais non tu sais pasmettre ton masque à l’envers  pour jouer dans les ronces dans la glace avec tes mains posées sur ma peautu fais des grands cercles pour trouver le chemin dans mon dos mais compte après moi les secondes combien il t’en reste où la corde est brûlante le nylon de nos muscles  pardonne oui enfonce oui pardonne à ton ombre de me suivre... [Lire la suite]
Posté par d i v à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2015

                                               
Posté par d i v à 01:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2015

                      ANDREAS           On aimait la vie Tirer sur la corde un peu Tout un après midi Seins On aimait courir Plus loin que le soleil Tombé dans vos mains Ouvertes On aimait la peau Noyée des fleurs Perdues dans le vent Mauve et grenat Mais on ne distingue Plus rien ici On aimait écrire Les yeux bandés Les invisibles Où vous partez Maintenant qu’on vous touche plus Que devenez-vous Dans le ciel qui s’assombrit Si... [Lire la suite]
Posté par d i v à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 janvier 2015

                                Eros dis-moi mon ami qu’est-ce qu’on va faire de toi ici néant petit insecte que la terre digère aussi c’est marrant tu vois comment les choses s’inversent et tournent finalement dans le bon sens ça va tout droit c’est rythmé c’est la vie c’est la mort c’est la montagne au bord de la falaise au fond de la gorge qui nous habite avec tout le respect que je vous dois bla bla chemise centrée tu n’es tu n’as été... [Lire la suite]
Posté par d i v à 03:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 décembre 2014

              l'instinct de mort Qu’est-ce qu’on pourrait bien dire Sur le genre humain Qu’on va devenir fou Tu y crois toi A la clarté des nouveaux jours Anciens Lancinants comme des matins gris Et calme Avec de la brume qui s’écarte Pour nous laisser passer Pauvres fantômes Une main puis l’autre Et le corps s’en ira Dans l’enveloppe Minéral d’un corps Beau et souple Mais tu cherches le bonheur Et le moyen d’y arriver Tu cherches à danser Toute la nuit S’il le faut A quoi bon ... [Lire la suite]
Posté par d i v à 00:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 décembre 2014

                                    JE  VAIS  TOUT  FAIRE         Quand tu regardes le ciel Qu’est-ce que tu vois Derrière la baie vitrée Quelqu’un se penche Pour regarder le vide Et puis le corps Pour s’endormir Avec les anges Là-bas J’attends Je vais tout faire Je vais Qu’est-ce qu’on va faire Dans cet endroit Quand la peau fait mal Les souvenirs tombent avec Et on est nu Et... [Lire la suite]
Posté par d i v à 00:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]