.

.

.

.

DSCN3224

.

.

.

.

COMME LE TEMPS PASSE VITE SUR NOS EPAULES DEJA QUATRE HEURES QUINZE JE N AI RIEN SENTI C ETAIT DOUX TOUT A L HEURE PAPA QUAND ON SE PROMENAIT TOUS LES DEUX MAINS DANS LA MAINS SUR LA DIGUE ON ENTENDAIT LA MER VENIR VERS NOUS A TOUTE VITESSE C ETAIT BIEN C ETAIT BEAU CA A UNE FORCE INCROYABLE LA MER QUAND ON LA REGARDE DE TRES PRES VENIR VERS NOUS ON A L IMPRESSION QUE RIEN NE PEUT L ARRETER NI LA CONTRER ELLE CONTINUE SA COURSE INLASSABLEMENT RIEN NE PEUT LA DEVIER DE SON PARCOURT INITIAL C EST GEANT LA MER ELLE EST INTENABLE NI LE TEMPS NI NOUS NI TA MAIN QUE JE SERS TRES FORT POUR NE PLUS AVOIR PEUR NE PEUT RIEN Y FAIRE A TOUT CA JE SUIS BIEN AVEC TOI ON A REGARDE LA MER UNE DERNIERE FOIS MAIS TU SAIS TRES BIEN QUE JE NE PEUX PAS RESTER PLUS LONGTEMPS AVEC TOI CE N EST PAS BON POUR NOUS IL FAUT QUE JE PARTE LA BAS DERRIERE CE ROCHER BRUN COLLE AUX AUTRES ET TOI TU DOIS CONTINUER TA ROUTE SANS MOI SUR LE SABLE SEC J EN AI PRIS UN PEU DANS MA MAIN POUR ME SOUVENIR DE LA FORCE DE LA MER ET DE TA MAIN DANS LA MIENE N AI PAS PEUR TOUT VA TRES BIEN SE PASSER J ETAIS CONTENT D AVOIR PASSE L APRES MIDI AVEC TOI PAPA EMBRASSE MAMAN POUR MOI DIS LUI QUE JE PENSE TRES FORT A ELLE QU ELLE ME MANQUE TRES SOUVENT MAIS JE NE PEUX PAS RESTER PLUS LONGTEMPS NOUS SOMMES TOI ET MOI MAINTENANT DANS UN MONDE TRES DIFFERENT TOI TU FAIS PARTI DU MONDE DES VIVANTS ET MOI JE FAIS PARTI DU MONDE DES MORTS JE DOIS MAINTENANT TE LAISSER TRANQUILLE AVEC TOUT CA SINON TU NE FERAS JAMAIS LE DEUIL DE TON ENFANT ET TU AURAS TOUJOURS MAL JOUR ET NUIT DANS TOUT LE CORPS JE SAIS C EST DIFFICILE MAIS JE DOIS PARTIR MAINTENANT DE TON MONDE POUR ALLER REJOINDRE LE MIEN EN SILENCE NE TE RETOURNE PAS JE RESTE OU QUE TU SOIS TON PETIT GARCON TON FILS PAPA

.

.

.

.

.