:

:

:

 

 

 

:

:

:

:

Fatigué d’avoir exténuer le jour avec tes dents. Fatigué d’avoir couru un 100 mètres sur les mains. Fatigué d’avoir extrait de la table un peu d’or fin. Pour le perdre aussitôt. Fatigué de rire. Fatigué de vivre. Fatigué de dessiner cette petite croix sur un morceau de carton. Celle que tu portes sur le dos comme un camion. Fatigué fatigué. Fatigué d’écrire parce que ça ne sert à rien. C’est le syndrome des mouches tout simplement nous sommes voués à un échec certain. Ça monte. C’est la mer qui rejoint les petits jouets. Les petits soldats de plomb ça monte. On ne peut plus revenir en arrière On ne peut plus rien. F e r. Composites les alliages. Le bois de nos poignées qui nous enverra vers la terre. Hein. On ne peut plus recommencer ce que l’on a fait demain. On jouait on était bien on était sur le sable on était trempé. L’espoir c’est quelque chose d’hyper puissant. Ça nous fait monter loin dans le ciel. Hein que c’est vrai. Deux chaises sur 1 banc. Une porte cloisonnée depuis des années. Où plus rien ne passe. Où plus rien n’est comme avant. La petite voix de la petite fille que tu entends derrière moi. S’immobilise un instant et. T’envoie des cailloux dans les jambes pour que tu ne montes pas la colline. Falaise. Degré d’altitude dans la terre qui nous fera vomir. Peut-être pas. Peut-être que tu dessines tout simplement. Avec du sable des doigts. Que tu t’enfonces bien profondément. Je suis sur la table de dissection. J’accouche d’oiseaux d’enfants. Et de textes dont j’en n’ai rien à foutre. Allez allez allez allez. C’est joué d’avance tout ça. L’histoire est finie. Je ne suis pas mort. Je ne suis pas anorexique. Je suis dans la merde. Je me lave les mains quarante fois par jour. Je suis sale. J’ai compté tous mes ongles. Je mets des pulls pour avoir froid. Je voudrais m’exprimer. L’histoire c’est la peau. J’ai croisé les jambes. La peau c’est le trou. J’avais les cheveux courts. J’étais blanche. Les garçons regardaient mes petits seins. Les garçons bavaient. J’étais une petite fille sage moi monsieur. J’ai acheté un nouveau slip. J’ai du sable entre les dents. Quelqu’un m’a dit la vérité en face. Une baballe verte. Vous n’êtes qu’une pute tchécoslovaque. Des douleurs torsadées.  Des douleurs torsadées.  Des couleurs torsadées. La voix de la petite fille qui entre dans mes intestins grêles. Grêle grêle pluies derrière la fenêtre. Pluies derrière la fenêtre. Pluies pluies. Pluies que je voudrais éteindre quand je rentre dans la pièce. Pluie pluies. Orange. Des douleurs abdominales. Je sais ce que je dis. Des douleurs abdominales dans la tête. Pour pouvoir écrire pendant des siècles. Que le sable t’envahira. T’envahira. T’envahira. J’ai regardé le ciel à la pliure du bras je tombe un cartilage. Suis ce que je dis. Je suis ce que je dis. M’épelle pas. M’épelle pas mes chiffres pour me reconnaître. Une boite en carton et des cendres dedans. C’est tout ce que tu mériteras quand l’avenir sera grand. Même pas vrai tout ça. Même pas vrai tout ça.

:

:

:

:

::

:

:

: