J’ai tout perdu. Tu sais. Je suis impatiente. Tout ça. C’est à cause de la peau. DE L’OREILLE. Du noire. De la ceinture. Dans un CIRQUE. UN JOUR J'AI VU UNE Fille mal suspendue. COMME De la viande abattue entre deux fils de Fer. BLANC. EN BALSA... ROUGE et blanc. TU DESCENDS. Tu disais monte sur mes épaules. TU DISAIS. Je l’attrape pour Toi. Sur la dernière branche. Le fruit. MOI J’aimai moi j’aimerai me détruire. Pour arrêter les voix. Une bonne fois pour toute. La densité des voix. Cherche. NE TE RETOURNE PAS. Le grain DE LA PEAU, qu'il y a sur la toile des tableaux... C’est comme si. On n’en n’avait pas assez du goût des autres. Midi, 13 heures. Le chien jaune n’est pas mort. La greffe a tenu bon. LE CHIEN jaune EST MORT. Ce matin. J’étais très enfermée très seules. Je suçais toujours mon pouce. [ Ne laisse rien. ] Ne laisse rien - DE CETTE ŒUVRE. Aucune chair AUCUN LIVRE AUCUNES PEAUX aucuns rythmes en train de patauger dans l’eau. Aucun espace non plus. Aucun déchiffrage. RIEN NE MEUBLE et rien ne revient. L’odeur de ta nuque parfumée SUR MON EPAULE. Le tri des pommes derrière le mur. C’est l’Amour. NON. Tu l’as perdu cent fois. DANS LE CŒUR ET DANS LA MAIN DE L’autre. ALORS Une belle journée commence, ça sent bon. Je suis sec. Recommence ta main, dans mon ventre, pour fouiller. J’ai mis des fleurs. Ce matin SUR MA TOMBE. POUR ETRE EN AVANCE. POUR être heureuse. Pour être avec les ombres. Qu’est-ce qu’on n’aurait pas fait tous les deux. DES KILOMETRES dans la ville étrangère. Pour je sais pas moi. Mourir un peu. L’amour, t'entendre dire qu'avec le temps, tout s'en va. Mon cul.