29 mars 2011

  l l l l                   JeHaisLesActeurs EmmanuelleBéart JeVousAime         [ on écrase toutes les valeurs ] [ francis l ]    l l l       mes chères amies emmanuelle béart a perdu 10 kilos pour jouer dans son prochain film les jeunes pousses les petites choses non variables et sans conséquences sur l’éphéméride des jours abîmés contrastant nos petites vies pleines de mensonges et de salles de cinémas... [Lire la suite]
Posté par d i v à 13:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2011

L'EXALTATION D'UN mOI PSYCHIATRIQUE

/ / / / / / / [ l'exaltation d'un Moi psychiatrique ] [ m c e ]Je trouve que c’est organisant l’eau pour faire une expérience avec le corps. Je m’adapte. Je crois m’adapter à une langue assez verte, mais j’en sais rien de la couleur initiale qui disparaît le mieux dans le corps humain que j’enseigne à l’écriture proprement dite.Un doigt dans l’œil pour un demi cercle et un lac souvrira peut-être devant nous.Les acteurs, font semblant de s’embrasser.      Je connais le chemin de la mer qui mène au... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2011

: : : : : : Médicaments cancer de l’œuf Ah le soleil est pourpre alors on approche De cette différence qui fond dans les mains Queue dalle Et perte de soufflesJ’étais scaphandre ou hippocampe azur mis sur le pouce Je suis la communication de l’être et du vivant Etron de la viande dans mes chiottes pour aller pubien Je doute Bien sûr que oui Sur ce je vais mourir dans le réservoir d’une essence Lointaine et plaintive Tu parles à ce corps planté entre deux blocs de charme J’aime pas mes seins Normal était la chute Impossible à... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mars 2011

/ / / / / / / / / / / / / //    Tennis et  .         instinct § . de mort         [ lutter toute sa viecontre les passions tristespuis se défenestrer ] [ d h ]   : : : : : : : : : : : : : :: Abstract Painting           [Nous descendons toujours vers le blanc.] [m h]J’attends pour tout donner, j’attends pour tout voir, j’attends pour tout détruire ensuite, ah le tunnel mal centré dans la... [Lire la suite]
Posté par d i v à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2011

: : : : : : : : : à hervé guibert : : : : : : :tout un été pâle entre les mains, dans la chambre blanche, à répéter, seule     j’aime répéter seule     répétez, après moi     tout un été pâle entre les mains     ce matin     la lumière est entrée dans un cercle     froid       projection sur écran noir amovible et lent dans la lucarne inondée de petits cris qui glissent  :    ... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2011

: :   :   : : : :   : ON T ' A DIT TA GUEULE / / / / / / C’est le chaos le régime sec à demain je ne supporte plus d’établir le moindre geste sans l’apport financier de la pluie qui ferait glisser mon corps un peu plus vers le sommeil et l’oubli des fois que j’oublierais d’inscrire mon nom au dos de la carte postale que je m’enverrais un jour là-bas des choses si simple et ordonnée que je ne peux plus faire sans osciller des yeux ou réagir avec des temps d’arrêts très courts pulsés dans le pouls... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2011

/ / / / TA GUEULE   [ un jour il faisait un très beau temps dans les nuques venues taper derrière est-ce que cela faisait mal à la tête quand je faisais ça sur tes corps en train de tu t'en rappelles très bien des petites étoiles enfin ce qu'il en était des petites étoiles nous éclairaient la route enfin ce qu'il en restait de la route derrière ça du fil pour se les rassembler toutes se les reprendre comme si c'était perdu d'avance je doute je presse quelque chose de commun la ville et ses il manque quelqu'un... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 mars 2011

comme brouillon pour le conserver sans le publier

/ / / / / / / / Il est toujours temps que l’on se quitte pour de vrai te perdre j’y pense un peu oui assez souvent quand la mer frappe avec ses pieds mon petit ventre pour que je me sorte de moi eau le beau rouge gorge posé un peu plus loin sur ton épaule on dirait d’ici trois couleurs symétriques pour en absorber une plus petite le bleu paraîtra jaune même que la dernière fois j’ai cru voir au travers tous mes visages décomposés j’exhorte tous mes caprices j’en fait des tonnes les trois couleurs primaires sont franchement je... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mars 2011

d  i  v déportivo mardi 08/03/2011 02:48   [ je vous voyais jouer au foot dans une cage d'escalier mais gaetan roussel est venu vous baiser jusqu'au bout pour garder le monopole du rock français hein vous les 3 petits gars de Bois d'Arcy votre âme est sortie de l'abri bus entre la grande surface et la prison de notre ville et ça fait chier. Fleurs en plastiques. C'est mort. ] [ o s ]  Le monde de la télé le monde de l'internet qui m'a permi moi aussi petite trace verte dans la nuit de croire... [Lire la suite]
Posté par d i v à 02:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mars 2011

/ / / / 1   9          6                 7 // / /       / / /       Il y a toujours cette musique qui tourne dans ma tête. Comme un refrain comme une phrase comme un coup de pinceau. Rouge sur la peau. Pour ne plus voir l’horizon ni les enfants qui jouent. Il y a toujours cette musique qui tourne dans ma tête et qui ne s’arrête pas c’est... [Lire la suite]
Posté par d i v à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]