10 décembre 2009

sans nom

: : : : : : : : Tu sais. Le temps n'existe plus. J’écoute du silence dans une bouteille d’eau hépar sur une plateforme pourris, dévastée et bien réelle. A dos de rien. Le silence est. Comment dire. Profond. J’écoute. Le tic tac dehors des arrêts de bus. Déjà dit. Pas d’inquiétude. Pas sommeil. Je baille. J’ai sommeil. Ciel violet. Mauve. Ciel violet. Bleu. Comme indiqué dans les beaux livres. Je regarde la télévision. J’éteins la télévision avec le manche de la télécommande en plastique. Tu baises. Je me branle... [Lire la suite]
Posté par d i v à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 décembre 2009

/ / / / / / / NE PLUS ECRIRE COMMENCE SERIEUSEMENT A ME FAIRE CHIER Et comment je marche, moi.  Très franchement dans la mer. J’ai les yeux des éléphants,liquides en gouttes.Des accidents de pluie.Dans un tableau quand je n’arrive pas à écrire.   Je suis un mauvais fils.Avec ses incidences. Ses lignes. Par dimension. Qu’ont les nuages dans le ciel pour écrire. Quand les oiseaux se doublent.Comme des hélicoptères, Apaches. J’oublierais. Tout. Le sens, de mes 3 accidents, en trois mois. De la caravane... [Lire la suite]
Posté par d i v à 20:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 décembre 2009

. ... . . A SUIVRE mardi 08/12/2009 18:30 ..[ une trop haute estime de soi, être uniquement axé autour de son nombril, ne permet pas en poésie d’écrire des belles choses délicates et suaves pour réveiller le cœur de ceux qui veuillent rêver et prendre part au rêve, il n’y a aucun cour au monde pour apprendre ça, c’est inutile, car c’est une chose qui vient d’un peu plus bas, du cœur, d’un noyau, du ventre, d’un nerf central qui commande tout, nous sommes sur une corde et la corde est sensible, elle souffle toutes... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2009

. . . . . . ILFAUT AIMER vendredi 04/12/2009 21:55Je suis arrivé à un instant de ma vie où les choses bougent, c’est plutôt alerte, et prolongé, la route devant moi ressemble à une ligne blanche et des oiseaux, il faut que je traverse le pont avec les pieds, ça va, je vais tenir, je vais pleurer dans une tranche de pain, je me dépêche, encore un peu, bouge pas, il faut que je touche pour la première de ma vie les larmes qui coulent sur des visages enfouis dans l’eau, c’est le tien que je renforce avec mes mains,... [Lire la suite]
Posté par d i v à 22:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2009

; ; ; ; ; ; LUCY : : : : :: :
Posté par d i v à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2009

: : : : : : : la maladie d'amour vendredi 27/11/2009 17:22 : :[ marre des faux psychotiques conseillers en audit financier qui se la jouent border-line moi je suis un vrai de vrai certifié iso 9000 ] [ un gros con ]: : : : : : : : : La maladie d’amour, je l’ai contracté un jour dans un bac à sable, blanc, avec des bordures grises autour, il faisait beau, j’avais une barre dans l’estomac et dans l’aorte, j’étais coincé, je me tenais debout, j’étais toujours collé à son front, je... [Lire la suite]
Posté par d i v à 17:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 novembre 2009

; ; ; ; ; Re: Journal d'un idiot II jeudi 26/11/2009 17:30 ;; / Mardi, je pense à rien, on va se la faire voler, oui, si l’on continue comme ça, je me balance, de droite à gauche, je suis une petite fille, verte, je joue, je me balance, je ne sais pas écrire, je ne sais pas parler, de la terre fraiche aussi gentille que moi, coule en abondance, et ça patine, je touille dedans comme un soldat, ça vole, je fouille dedans avec mon nez, ça vole encore, je cherche les restes d’un ancien festin, dans les branches... [Lire la suite]
Posté par d i v à 17:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 novembre 2009

.. . . . . . .. Impatients désirs mercredi 25/11/2009 18:28 .. . .. Je l’étais je recommence j’arrache des baies sauvages avec des pierres mes seins ressemblent à du chardon bleu croque dedans comme on n’a jamais croqué dans l’écorce d’une mangue amer passe et segmente-moi avec tes ongles fais-moi des dessins droits dans le dos toutes ces formes qui seront faites à la craie sanguine avec nos autres chutes qui nous plongeaient dans l’eau c’est ça le nivellement ouvert du diaphragme le plus... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2009

; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ; Liaison: 3/2 ; ; ; ; c’est l’appareil dans les dents, qui fait que je suis romantique, ça donne des ailes, ça donne toujours mal à la tête, tout ces machins là qui brillent avec nos dernières forces, allez, allez, tu sais tout ça comme les machines, j’étais toute excitée dans tes bras, alors je n’ai pas pu regarder jusqu’au bout l’émission hier soir qui parlait de forme sévère, tu dis, parc, hirondelles en chemin, grattez-vous vite la... [Lire la suite]
Posté par d i v à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2009

A

: : : : : : montre moi ton petit cul blanc tel une anguille un chat une tête d'épingle une soucoupe j'ai mis dedans la couleur de tes yeux de ton genou ta langue tu sais je viens d'apprendre quelque chose de capital c'est blanc comme une douleur au pied on nous signale du beau temps pour demain j'ouvre nos fenêtres en grand tu sais le vent tout ça un décor qui s'installe avant de jouer toutes les machinations le bruit de la peau avant chaque désir la mer avec ses petites vagues qui viennent lustrer le sol le sel la cage ou la... [Lire la suite]
Posté par d i v à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]